FAQ

Question fréquemment posée et à juste titre !

La réponse est simple : aucune intervention n'est douloureuse ! (et c'est vrai...)

En revanche, les suites post-opératoires sont différentes en fonction de la technique :

  • pour le LASIK, l'oeil est larmoyant et flou pendant quelques heures. Par contre, il est possible, en règle générale, de travailler le lendemain avec un confort total,
  • pour la PKR, l'oeil est en revanche très inconfortable pendant 3 jours et la reprise de travail peut difficilement se faire avant 8 jours (vous êtes prévenus !)

Une question également très fréquemment posée car une intervention sur les yeux réveille souvent beaucoup d'angoisses et de craintes (plus ou moins justifiées...).

Le risque de devenir réellement aveugle avec les technologies actuelles est infime : environ 1 / 5.000.000 (le risque de mourir dans un accident d'avion).

Ce risque est d'ailleurs inférieur à celui de devenir aveugle en portant régulièrement des lentilles de contact (infection potentielle).

Cependant, cette relative inocuité ne doit pas faire oublier qu'il n'existe pas de chirurgie sans risque.

Et malgré nos efforts constants, le risque zéro est impossible à proposer.

Non.

En moyenne :

  • pour une intervention au laser, la durée d'application du laser sur l'oeil n'excède généralement pas 1 minute et la durée totale est de 15 minutes,
  • pour une intervention de la cataracte, la durée est comprise entre 10 et 15 minutes pour les cas standards.

Cela peut effectivement arriver mais souvent les patients ont quand même envie de bien faire (!!) et bougent le moins possible.

Cependant, en cas de mouvement involontaire de l'oeil, le laser va suivre le globe oculaire grâce à un eye-tracker : les déplacements seront alors anticipés et compensés par le laser.

Donc pas de panique : le mieux étant de rester bien détendu et bien calme pendant l'opération, ce qui améliore la qualité de la procédure et le confort du chirurgien !

Oui

Pendant la période post-opératoire, il faut être prudent, en particulier après un LASIK pour éviter un déplacement secondaire du capot.

Donc :

  • on ne se frotte pas les yeux pendant 15 jours,
  • on ne se maquille pas pendant 15 jours (désolé mesdames !),
  • on ne met pas d'eau au contact de son oeil pendant 15 jours (pas de natation, sauna, hammam...).

En revanche, tous les efforts oculaires sont autorisés : je peux le lendemain de mon LASIK faire 10h de tablette si je veux...

Non.

Les implants de cataracte sont mis en place à vie.

L'oeil, contrairement à d'autres organes du corps, ne présente pas un système immunitaire très virulent.

Il n'y a donc pas de rejet du matériau de l'implant (acrylique hydrophile ou hydrophobe) au cours du temps.

On est donc pas confronté au même problème que pour une prothèse de hanche par exemple (qui en plus subit une usure mécanique).

Oui.

La première PKR date de 1987 et le premier LASIK de 1989.

Ces interventions ont été pratiquées des millions de fois dans le monde et actuellement leurs indications et contre-indications sont bien connues. Aucune de ces techniques n'a été pointée du doigt par les différentes instances médicales mondiales (OMS, FDA aux USA, HAS en France...).

Non.

Les implants de cataracte sont mis en place à vie.

L'oeil, contrairement à d'autres organes du corps, ne présente pas un système immunitaire très virulent.

Il n'y a donc pas de rejet du matériau de l'implant (acrylique hydrophile ou hydrophobe) au cours du temps.

On est donc pas confronté au même problème que pour une prothèse de hanche par exemple (qui en plus subit une usure mécanique).

La réponse nécessite obligatoirement la réalisation d'un bilan précis et détaillé prenant en compte les paramètres les plus récents de sécurité.

En moyenne, 1 patient sur 5 ne peut être opéré.

Consultez sur le site notre réponse en cas d'opération de la myopie, de l'astigmatisme, de l'hypermétropie, de la presbytie et de la cataracte.

Les femmes me posent souvent cette question, avec la crainte de voir leur myopie augmenter pendant une nouvelle grossesse et ainsi constater une régression de l'effet du laser.

En fait, l'effet de la grossesse sur la myopie est souvent nul. La baisse de vision ressentie est souvent liée à la fatigue. C'est pourquoi on ne planifie pas cette opération en fonction des grossesses à venir. En revanche, il est certain qu'une femme enceinte ne peut pas être opérée et ceci jusqu'à trois mois après son accouchement.

Question compliquée.

Tout dépend de la gêne ressentie par le patient et de son activité quotidienne.

On ne prendra pas la même décision face à un patient de 60 ans, actif et qui conduit et un patient de 90 ans dépendant.

Dans tous les cas, la décision doit être prise en concertation avec le patient lui-même.

Il n'est pas évident de répondre à cette question.

Le plus classique est de proposer un laser pour les patients qui ont entre 48-60 ans.

Par contre, après 60-65ans, en fonction de l'état du cristallin, il est souvent proposé un implant.

Pour un implant, la réponse est simple : à vie.

Pour un laser, la réponse est plus complexe à donner car elle dépend de nombreux facteurs : cicatrisation de la cornée, accommodation résiduelle du patient, taille de la pupille du patient, bascule tolérée...

Pas de panique ! Que ce soit pour une opération de la cataracte ou une intervention laser, l'oeil est maintenu délicatement ouvert par un petit écarteur en plastique souple, à usage unique. Comme l'oeil est endormi avec des gouttes, l'envie de cligner disparaît complètement.